Tunisie/ Vacances : Les parents font de leur mieux pour distraire leurs enfants, malgré les difficultés

28-12-2020

L’année 2020 touche (enfin) à sa fin. En attendant de meilleurs jours en 2021, les Tunisiens entament cette semaine les dernières vacances scolaires de l’année. Les enfants étant à la maison, les parents doivent réfléchir à la manière de les occuper, surtout en cette période de crise sanitaire. Nous sommes allés leur poser la question sur l’Avenue Habib Bourguiba à Tunis.

Les familles étaient nombreuses à flâner sur la principale artère de la capitale en ce lundi matin. Shopping, balade, courses…

Tout est prétexte pour sortir et profiter des derniers jours de cette année  qui a été difficile pour tout le monde.

Quant à l’ambiance de ces vacances de fin d’année, les avis sont unanimes, « elles ne sont pas comme d’habitude ». En effet, si auparavant il était possible de se rendre par exemple à l’hôtel pour un petit séjour, aujourd’hui financièrement la Tunisiens peinent à joindre les deux bouts. C’est le cas d’un grand-père tenant son petit fils par la main. « Pendant les vacances, je m’occupe des mes deux petits enfants et j’essaye de les occuper comme je peux. Mais pour chaque sortie, il faut compter au minimum 100dt la journée pour les gâter correctement. C’est beaucoup trop lourd pour mon budget », dit-il.

Pour la plupart des personnes interrogées, aucun programme n’a véritablement été élaboré. Ainsi, les mamans qui craignent le coronavirus, privilégient les activités à domicile. « Nous jouons à des jeux à la maison, c’est plus sûr », nous confie cette jeune maman d’une petite fille de 4 ans.

Une autre nous explique qu’elle profite de cette pandémie pour se retrouver avec ses enfants. « Je travaille et mes enfants sont à l’école donc on ne se voit pas beaucoup ». Elle ajoute que les médias font véhiculer beaucoup d’ondes négatives sur les évolutions de la pandémie. Ainsi, elle explique qu’à la maison, elle crée avec sa famille une ambiance « anti-covid » afin d’oublier cette crise qui a bouleversé les habitudes.

S’amuser, se détendre…mais de nombreux parents sont aussi inquiets pour l’école. Avec la mise en place du système de cours en alternance et par groupe, ils ont peur que cette année soit compliquée pour leurs enfants. Ainsi, ils sont nombreux à nous avoir dit qu’un temps dans la journée était réservé aux révisions. « Ce matin, nous allons à la Cité de la Culture afin d’assister à une pièce de théâtre pour enfant et cet après-midi, je les mets devant leurs livres et cahiers pendant au moins deux heures », affirme une mère de famille de trois enfants.

Pour d’autre, les vacances sont uniquement faites pour passer un bon moment. Une passante nous a indiqué qu’elle comptait faire découvrir à ses enfants le Musée Océanographique de Salambo. Une manière de joindre l’utile à agréable, selon elle.

La réaction des Tunisiens, quant au programme des vacances scolaires, fait ressortir un constat quelque peu inquiétant. Celui du manque d’infrastructures de loisirs et d’évènements culturels destinés aux enfants. Si les aires de jeux et autres manèges existent bel et bien, ils restent payants et onéreux. Que faire des populations qui n’ont pas les moyens de payer des activités de cette nature à leurs enfants ? Restent donc les parcs et jardins publics. Là encore, un problème persiste. Celui de leur entretien qui n’est pas toujours réalisé, laissant place aux détritus et à des équipements de jeux cassés, voire inexistants.

Retrouvez ci-dessus notre micro-trottoir consacré aux vacances scolaires.

Reportage réalisé par Emna Bhira et Wissal Ayadi

Lire aussi

National National National National Tunisie : Faouzi Mehdi dévoile les phases de la c