Mohamed Douagi réclame la démission de la députée Hajer Ben Cheikh Ahmed

21-03-2019

Le président de la commission d’enquête dans les circonstances du décès des nouveau-nés à l’hôpital Wassila Bourguiba, Mohamed Douagi, appelle la députée Hajer Ben Cheikh Ahmed, à démissionner, pour avoir annoncé, à tort, le décès de la mère d’un Bébé.

Le chef de service de réanimation Néonatale s’en prend à la députée pour « sa recherche de buzz qui aurait pu enflammer l’opinion publique, et ses insultes il y a quelques mois envers les médecins ».

Ci-après son poste paru hier sur sa page Facebook :

« La député H B C A qui doit sa place à l’ARP à la défection de Riadh Mouakher et qui grâce à moins de 2000 voix siège à l’ARP a voulu faire le buzz en annonçant le décès de la mère d’un bébé décédé à la Rabta ayant recueilli ses informations de la cousine de sa femme de ménage et malgré le démenti officiel lundi sur el Hiwar a persisté et publié le lendemain un deuxième post maintenant le décès de la dame avant de se rétracter au bout de 48 h ,d’effacer ses posts ( les captures d’ écran c’est fait pour ça !!!!) et d ‘accuser les journalistes d’être responsables de la diffusion de son post FB.

Au bout d ‘une semaine nous attendons toujours une bonne décision digne d’un représentant de l’Etat : LA DEMISSION.
Sa recherche du buzz est dangereuse pour le pays et aurait pu enflammer l’ opinion publique.

Les médecins se rappellent aussi de ses insultes il y a quelques mois.

Alors de grâce madame, assumez vos erreurs et reprenez votre activité de journaliste !!. PARTEZ

Les médecins , les journalistes honnêtes, les parents endoloris, les Tunisiens s ‘en rappelleront ».

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun