Précisions autour des mutations et nominations dans le corps sécuritaire

11-09-2019

Le ministère de l’Intérieur dément les informations relayées par certains sites, selon lesquelles les nominations effectuées en son sein de directeurs et chefs de districts, ont concerné des régions ayant connu des protestations, en concomitance avec les campagnes électorales de certains candidats à la présidentielle.

Le même département souligne ce mercredi 11 septembre que ces mutations ont été effectuées dans le cadre des mouvements périodiques routiniers annuels, en vue d’activer l’action sécuritaire dans ces régions.

« Ces nominations s’inscrivent, par ailleurs, dans le cadre des mouvements périodiques, de tous les corps relevant du MI (police, garde nationale, et protection civile), reposant fondamentalement sur une évaluation objective et périodique des différentes structures », souligne le même département.

Ce mouvement a été préparé avant le démarrage de la campagne électorale, dit la même source, excluant qu’il soit lié à une quelconque circonstance ou partie.

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui