Qalb Tounes pose des conditions pour participer au futur gouvernement

21-10-2019

Le parti Qalb Tounes dément la démission de députés de son groupe parlementaire, pour rallier des blocs d’autres partis, considérant ces rumeurs comme « une poursuite des formes de harcèlement et dénigrement ayant visé le parti pendant des mois ».

Au cœur de la Tunisie estime que ces rumeurs « font partie de la guerre psychologique menée par des adversaires ayant envenimé la situation sur la scène politique, ayant fait du tourisme partisan et du démantèlement des partis, leur unique projet, et qui étaient derrière la désaffection populaire envers l’action partisane ».

Le parti de Nabil Karoui considère ce qu’il qualifie de « montée de la cadence des rumeurs, comme étant principalement liée à la crise de la formation du gouvernement, et aux coalitions devant se constituer ».

Le parti dit ne pas être concerné par « le principe de quotas partisans », et affirme que sa participation à la composition de tout gouvernement, reste tributaire de l’adéquation de celui-ci avec son programme, ses priorités et ses principes.

Les dirigeants d’Ennahdha avaient annoncé auparavant que Qalb Tounes et le parti destourien libre (PDL) ne sont pas concernés par les concertations en vue de la formation du futur gouvernement.

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui