Réunion de la commission militaire Tunisie/ Etats-Unis à Wyoming

30-04-2019

Les travaux de la commission militaire tuniso-américaine se sont ouverts lundi 29 avril 2019, à Cheyenne (Wyoming), sous la coprésidence du ministre de la Défense nationale, Abdelkarim Zbidi, et l’adjointe du sous-secrétaire d’Etat à la Défense américain, Michelle Lenihan.

Une délégation militaire tunisienne de haut niveau, ainsi que les ambassadeurs des deux pays ont pris part à cette 33ème édition de la commission mixte, qui se tient annuellement par alternance dans les deux pays.

 Zbidi a salué l’appui américain de la transition en Tunisie, notamment sur le plan sécuritaire qui s’est traduit notamment par le volume des aides militaires et des programmes de coopération.

Il a fait état de 218 actions réalisées l’année dernière dans le cadre de cette coopération ayant touché les domaines de formation, d’entraînement, des renseignements, d’acquisition des équipements adaptés aux menaces non conventionnelles, de maintenance, de développement des capacités opérationnelles en matière de lutte contre le terrorisme, de contrebande, de lutte contre le crime organisé, rapporte ce mardi 30 avril le ministère de la Défense sur son site officiel.

Il a ajouté que la réunion de la commission, dans son actuelle session, a arrêté le programme annuel des exercices conjoints, et des activités liées au développement des capacités opérationnelles, selon les besoins des institutions militaires des deux pays.

Zbidi a indiqué que la coopération bilatérale repose sur un plan de six axes, dont l’intégration des forces aériennes et des forces terrestres pendant les opérations conjointes, le développement des capacités opérationnelles en matière de lutte contre le terrorisme, la sécurisation des frontières terrestres, maritimes et de l’espace aérien, le renforcement du renseignement, et le développement des capacités militaires tunisiennes.

La Tunisie compte sur ses propres moyens pour relever les défis, mais aussi sur la coopération internationale avec les pays amis, en prime les Etats-Unis, qu’elle considère comme « un partenaire stratégique », a-t-il souligné.

Michelle Lenihan a affirmé que son pays allait continuer à appuyer le nôtre en matière de guerre contre le terrorisme, et est disposé à renforcer les capacités opérationnelles de l’institution militaire notamment en matière de sécurisation des frontières, de formation et d’entraînement.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun