Taboubi appelle l’ARP à ouvrir une enquête sur l’octroi de 13 autorisations de vente d’alcool

07-02-2020

Le Secrétaire Général de l’UGTT, Noureddine Taboubi, a déclaré hier soir, jeudi 06 février, que « la Tunisie est à la croisée des chemins », appelant « à l’intensification des efforts pour pousser vers la sortie du pays de cet état d’expectative, qui dure depuis des mois ». « Toutes les parties devront assumer leurs responsabilités », a-t-il souligné.

Dans un entretien avec al-Wataniya, le chef de la centrale syndicale a affirmé que « la situation actuelle requerrait l’accélération de la formation d’un gouvernement », signalant que certaines parties cherchent à semer la discorde, afin que le gouvernement ne soit pas formé.

Taboubi a plaidé pour une union sacrée, loin des invectives et des accusations de trahison.

Il a mis en garde contre « ce qui pourrait advenir, si les partis politiques ne retrouvent pas la sagesse ». « Il est du droit de l’UGTT de descendre dans la rue pour redresser la boussole », a-t-il indiqué.

Il a affirmé que l’UGTT jouait son rôle national positif, faisant état de confiance réciproque entre le président de la république et lui-même, et qu’il respectait son évaluation, dans le choix du chef du gouvernement désigné.

Le chef de la centrale syndicale a appelé les députés « à ouvrir une enquête autour de la manière dont 13 autorisations de vente d’alcool ont été accordées à des parties bien déterminées ».

Taboubi s’en est pris au gouvernement qui a duré plus qu’il n’en faut, le qualifiant « du gouvernement de diviser pour régner ».

Il a accusé le gouvernement d’avoir refusé d’appliquer les conventions signées, et n’a pas entamé les négociations autour des entreprises publiques. L’on s’attendait à ce que le gouvernement organise des réunions au sein du conseil du dialogue social, a-t-il dit.

Gnetnews

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Une partie du monde produit, et une autre consomme
Politique Politique Politique Tunisie : Kaïs Saïed et l’idée d’un