Taxis et louages bloquent Bizerte, 15 arrestations !

15-04-2019

Le gouvernorat de Bizerte a été le théâtre ce matin du lundi 15 Avril, d’une grève des taxis individuels et des louages, en signe de contestation contre l’augmentation récente des prix du carburant.

Dès 6h30 du matin déjà le pont mobile était inaccessible, ainsi que la route menant au rond-point de l’autoroute A4, Bizerte-Tunis. Un tronçon très fréquenté par les travailleurs qui se rendent à la capitale. Les agents de sécurité ont dû intervenir pour débloquer le pont mobile, et fluidifier, un tant soit peu, le trafic de et vers Bizerte.

Cependant, les louages et les bus subissent encore des perturbations, la gare routière de Zarzouna étant bloquée par les taxistes. Autre zone bloquée, celle de Maghraoua située entre les communes de Menzel Jemil et Azib.

La garde nationale est intervenue pour contrôler la situation et éviter les dérapages à l’image de ce que se passe du côté de Menzel Bourguiba. Les professionnels du transport bloquent la zone de Sidi Hassoun. Selon des témoins oculaires joints par téléphone, il y aurait des actes de vandalisme à l’encontre des automobilistes. Toujours selon cette source, 15 personnes ont été arrêtées par la police et placées en garde à vue.

Des ambulances ont été également empêchées de passer. De leur côté, des lycéens se sont retrouvés sans moyen de transport afin de se rendre à leur examen du Bac Sport.

Il semble que ce mouvement de grève ait été organisé de manière individuelle. Les chambres syndicales nationales des propriétaires de taxis et louages, relevant de l’UTICA, ont précisé dimanche, qu’elles n’étaient pas concernées les mouvements de protestation prévus aujourd’hui.

Le syndicat a notamment rappelé « qu’un accord avait été trouvé avec le gouvernement le 7 avril dernier ». Cet accord concerne « l’augmentation des tarifs du transport irrégulier de 8% à partir de 2020, la révision à la baisse des tarifs de l’assurance, l’échelonnement des dettes des professionnels, l’octroi du fonds de commerce aux professionnels du transport irrégulier et l’autorisation d’importer des véhicules d’occasion avec des avantages fiscaux ».

Wissal Ayadi