Tout démissionnaire perd son adhésion au parti (Commission juridique de Nidaa)

08-03-2019

La commission juridique de Nidaa Tounes indique que « toute personne ayant présenté sa démission des structures du parti, de son bloc parlementaire, ou d’éventuelles responsabilités, perd systématiquement son adhésion du parti et ne pourra le représenter de quelque manière que ce soit, auprès des parties officielles nationales, régionales ou locales, des autorités judiciaires, des organisations, associations, partis et tous les médias, et ce en vertu du règlement intérieur ».

Dans un communiqué paru à l’issue de sa réunion jeudi 07 Mars 2019, la commission juridique de Nidaa a décidé la formation d’un comité technique pour l’élaboration du projet d’amendement du règlement intérieur et des statuts du parti, et de les soumettre au comité politique et au comité d’organisation du congrès.

La commission juridique condamne « les restrictions aux libertés publiques la dernière période en Tunisie, notamment l’atteinte à la liberté d’expression à travers l’arrestation de blogueurs pour des post d’opinion sur les réseaux sociaux ». La CJ dit son « attachement à la liberté d’expression comme droit constitutionnel, tant que cela n’attente pas à l’ordre public, à la dignité et aux droits des personnes ».

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun