Transferts des Tunisiens de l’étranger : Abassi appelle à développer la Bi-Bancarisation et à assouplir de la réglementation des changes

11-03-2021

Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), a pris part, jeudi 11 mars 2021, par visioconférence, à un webinaire portant sur la Bi-Bancarisation, organisé par l’Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers (APTBEF).

Abassi a salué, à cette occasion, la contribution de la Diaspora tunisienne au financement de l’économie nationale, notamment lors de l’actuelle crise sanitaire ; « notre Diaspora a fait preuve d’un grand sens de solidarité » a-t-il précisé, selon un communiqué dont une copie est parvenue cet après-midi à Gnetnews.

Toutefois, pour développer la contribution de la Diaspora, des contraintes majeures doivent être levées, notamment en termes de facilitation des transactions bancaires et surtout en minimisant leurs coûts. Des pistes potentiellement intéressantes sont actuellement à l’étude à la BCT et la «bi bancarisation, pourrait être un début de solution surtout pour réduire les coûts de transfert notamment par l’utilisation de l’effet de synergie entre les banques locales et étrangères », a-t-il estimé.

Le gouverneur de la BCT a, par ailleurs, estimé indispensable l’optimisation des leviers existant en faveur des TRE. Dans ce sens, il a considéré « nécessaire » l’assouplissement de la réglementation des changes notamment en ce qui concerne l’ouverture de compte surtout au cours des deux premières années d’immigration et qu’elle soit possible à tous les migrants ! Il s’agit là de « passer de l’informel financier à la finance formelle », a-t-il souligné.

L’objectif étant d’éviter le recours aux circuits informels pour le transfert d’argent à partir des pays de résidence. Ceci dépendra, aussi, d’une meilleure accessibilité aux services de transfert de fonds, notamment par la baisse des coûts, considérés comme sensiblement plus élevés que dans les autres pays. Ainsi, « la diversification des produits d’épargne adressés aux TRE aidera à drainer des fonds ; la communication autour de ces produits doit être suffisamment exhaustive ».

El Abassi recommande le recours aux nouvelles technologies associées à la Blockchain « pour faciliter l’accès des TRE aux services financiers, ce qui permettrait d’agir sur la flexibilité et sur les coûts des opérations ».

D’après Communiqué

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Tunisie : Méchichi appelle à réactiver sans plu
Économie Économie Économie Économie Tunisie : Le prix du lait à la production revu à
Économie Économie Économie Économie Tunisie : Le gouvernement et le patronat s’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie : Ali Koôli expose le plan de réforme du