Tunisie/ Etats-Unis : Tenue de la commission économique mixte à Washington

17-06-2019

Les États-Unis et la Tunisie ont convoqué la deuxième session de la commission économique mixte à Washington, DC, le 14 juin. Le sous-secrétaire au Commerce international du département du Commerce américain, M. Gil Kaplan, et le haut responsable du Bureau des affaires du Proche-Orient du Département d’État l’Ambassadeur Joan Polaschik, ont présidé la délégation américaine, soutenues par des collègues de l’ensemble du gouvernement des États-Unis. Le ministre du Commerce tunisien, M. Omar Behi, a présidé la délégation de son pays.

Le sous-secrétaire Kaplan et le ministre Behi ont passé en revue le partenariat économique étroit et productif qui unissait les États-Unis et la Tunisie et ont discuté des domaines relatifs au commerce et à l’investissement futurs entre les États-Unis et la Tunisie, selon un communiqué dont une copie est parvenue à Gnet.

Les deux gouvernements ont réaffirmé leur engagement en faveur d’élargir les opportunités d’investissement pour les entreprises américaines tout en favorisant le développement social et économique en Tunisie dans le cadre de leur partenariat stratégique. À l’appui de cet engagement, les deux gouvernements ont discuté d’initiatives dans les trois secteurs clés de cette commission: les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique; industrie manufacturière avancée; et conception, ingénierie et construction. Avec la participation du secteur privé, les délégations ont également discuté du climat des affaires en Tunisie, des projets prioritaires et des outils disponibles pour promouvoir le commerce et l’investissement bilatéraux.

Les participants à la commission économique mixte de cette année prévoient de poursuivre de concertations autour des sujets évoqués. Les deux gouvernements ont planifié des engagements futurs, notamment le dialogue stratégique qui se tiendra le 2 juillet entre le secrétaire d’État Michael R. Pompeo et le ministre des Affaires étrangères tunisien, Khemais Jhinaoui, qui renforcera davantage les liens bilatéraux.

D’après Communiqué

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun