Tunisie : Taux de positivité de 26,97 %, l’apparition du variant vietnamien et la peur d’une 4ème vague

31-05-2021

La situation épidémique inspire encore inquiétude en Tunisie et dans le monde, et la peur d’une nouvelle et 4ème vague est toujours pressante, notamment avec l’annonce de l’apparition du nouveau variant vietnamien, qui serait une combinaison des variants britannique et indien. Selon les données préliminaires, la nouvelle souche se transmet rapidement dans l’air.

Face à ces mutations récurrentes du Coronavirus, qui ne semblent pas encore livré tous leurs secrets, les autorités tunisiennes, qui même si elles sont allégé les restrictions notamment celles imposées aux arrivants au territoire national, restent hautement prudentes, réitérant leurs appels incessants pour le respect strict des mesures de prévention.

A la date du 29 Mai, le ministère de la Santé a recensé 1314 nouveaux cas infectés au virus, après la parution des résultats de 4872 analyses en laboratoire, soit un taux de positivité de 26,97 %.

Le bilan s’élève, désormais, à 301 869 contaminations, sur un ensemble de 1 471 758 analyses en laboratoire.

Au cours des dernières 24 heures, 596 guérisons ont été enregistrées, portant le total à 301 869 personnes rétablies.

49 malades ont succombé au Covid-19 à la même date, et 12 623 depuis l’avènement de la pandémie.

A ce stade, les structures de soins accueillent 2 005 patients, dont 1751 dans les hôpitaux et 254 dans les cliniques; 404 malades sont placés en réanimation et 120 sous respiration artificielle.

85 malades ont été admis dans les hôpitaux au cours des dernières 24 heures, portant le total à 16 444 patients depuis le début de l’épidémie.

Gnetnews

1 Auteurs du commentaire
plus récent plus ancien Le plus populaire
Anonyme

N’importe quoi, le fait qu’elle se transmet rapidement dans l’air, et puis il y a une infinité de variants dans le monde et dans chaque pays, qui peut dans des cas moins dangereux l’un de l’autre, et non spécialement toujours plus. Il faut s’attendre à avoir pendant quelques années des variants à chaque pays. Le plus efficace c’est de continue à prendre ses distances, porter la bavette et la vaccination (et il faut s’attendre aussi que le vaccin ne soit pas efficace pour quelques variants !)