Un accord entre la FTTH et Tunisia Jobs pour promouvoir le secteur du textile à l’international

09-07-2019

Un accord de collaboration entre la fédération tunisienne du textile et de l’habillement (FTTH) et Tunisia Jobs, a été signé hier lundi, 8 juillet à Tunis.

Le plan de relance élaboré par la Fédération a jeté les bases et dégagé les horizons du secteur des industries du textile et de l’habillement sur le moyen et le long terme. D’autant plus qu’il a fait l’objet d’un Pacte de croissance et de compétitivité conclu entre la fédération et le gouvernement

C’est dans ce cadre que s’inscrit la démarche de la FTTH de solliciter l’appui de l’USAID à travers Tunisia JOBS (Jobs, Opportunities and Business Success) pour renforcer les capacités de la Fédération et soutenir les entreprises du secteur dans leur quête d’assistance en vue d’améliorer leur positionnement sur le marché.

« Malgré les difficultés qu’il a affrontées, le secteur du textile demeure un pilier de l’économie tunisienne », a souligné Slim Ferriani, ministre de l’industrie et des PME. « Le secteur assure plus de 164 000 emplois, et ses exportations ont atteint à peu près 7.4 milliard de dinars, soit 2.4 milliards d’euro en 2018, enregistrant une hausse importante environs 18% en dinars et 3% en euro », a-t-il ajouté.

L’objectif de l’accord entre la FTTH et Tunisia Jobs est de faciliter et d’accroitre l’accès au financement pour les entreprises, et d’améliorer leur compétitivité à l’international, a-t-il indiqué.

Outre l’accompagnement de la fédération afin qu’elle soit une locomotive de la réforme du secteur et surtout pour permettre une croissance responsable inclusive et durable, en favorisant l’emploi et les opportunités pour les femmes et les autres groupes défavorisés tout en développant l’employabilité dans les régions prioritaires.

« Quant aux chiffres de 2019, ils sont encourageants, ils ne représentent pas moins de 20% du total des exportations des industries manufacturières tunisiennes, en tant que step-job », a-t-il ajouté.

Concernant le plan de relance du secteur, Feriani a évoqué la mise en place d’un premier pacte sectoriel, basé sur un partenariat public-privé, menant des actions concrètes et des objectifs de performance précis et chiffrés, y compris la création de 10 000 emplois par an, soit 50 000 emplois sur une période de 5 ans, allant de 2019 à 2023.

Une stratégie de relance du secteur du textile
« Un périmètre de collaboration a été dégagé visant à doter certains éléments de la stratégie de relance du secteur, de l’appui de Tunisia JOBS », a expliqué le président de la FTTH, Hosni Boufaden, en rappelant les objectifs de cet accord.

Selon lui, « ces périmètres feront l’objet de plan de travail annuel, et spécifieront d’une manière plus détaillée les activités envisagées, pendant la période en question, incluant les dates de démarrage et le parachèvement des activités, les résultats attendus, et les budgets affectés, pour pouvoir être le plus proche possible des attentes des entreprises et plus particulièrement des PME ».

« Cet esprit de collaboration a permis au secteur d’enregistrer depuis deux ans de réelles performances en termes d’accroissement de valeur ajoutée, d’amélioration des chiffres d’investissement et aussi d’emploi », a-t-il souligné.

« Depuis deux ans, la valeur ajoutée du secteur a affiché une évolution positive d’exportation du textile et d’habillement, en plus d’un accroissement cumulé de plus 44% sur les deux dernières années, soit une évolution en dinars de 38.5% ».

Boufaden a révélé aussi que, « la population employée par le secteur a augmenté de 6% ces dernières années. « Ce sont des résultats encourageant, se réjouit-il en rappelant que « c’est cet esprit de collaboration, qui a permis aux industriels de se prendre en charge et d’être une force de proposition et non de complication ».

Emna Bhira

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun