Une convention pour sauver les villages SOS menacés de suspension des aides internationales

24-05-2019

La ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance a présidé hier jeudi 23 Mai 2019 une séance de travail avec une délégation de l’association tunisienne, les villages SOS, conduite par sa présidente, Amel Kamicha.

La réunion a porté sur la situation de ces villages, afin de trouver des solutions urgentes aux problèmes auxquels ils se heurtent.

Il a été convenu à l’issue de la réunion de conclure une convention de partenariat entre les deux parties, dans le cadre de la consolidation des ressources de l’association et du soutien de ses activités destinées aux enfants.

Le ministère s’est engagé à intervenir auprès des ministères des Finances et des Affaires sociales, de manière à accorder aux donneurs, personnes physiques et morales une exonération totale d’impôts, et de coordonner avec le ministère des Affaires sociales pour examiner la manière d’assurer un soutien financier aux ressources humaines de l’association, comme le prévoient la loi et la réglementation en vigueur.

Cette réunion intervient après le cri d’alarme tirée par l’association Villages SOS, suite à la décision de la fédération internationale SOS de lui couper les aides.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun