Réforme universitaire :  les nouveaux statuts des Enseignants Chercheurs

15-06-2019

Le Chef du Gouvernement Youssef Chahed a reçu, vendredi, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Slim Khalbous qui lui a présenté la première version du projet de structure des nouveaux statuts des Enseignants Chercheurs.

Selon un communiqué publié par le ministère de l’Enseignement supérieur, cette réforme constitue une évolution majeure dans la mesure où elle introduit des changements importants concernant les grades scientifiques, la création de classes de promotion au sein des grades même, en plus des nouvelles grilles d’évaluation transparentes pour le recrutement et la promotion.

« Tous ces nouveaux critères, s’allignent avec les standards internationaux, qui prennent en considération la diversité des missions et des tâches de l’enseignant universitaire. Le projet se veut incitatif quant à la production scientifique, à l’innovation pédagogique et à une plus grande implication du corps enseignant dans la vie universitaire tout au long de la carrière académique ».

Le projet prévoit également de simplifier les procédures administratives, de réduire le nombre de concours et de supprimer la classification administrative corps A et Corps B.

Ces innovations portent ainsi sur tous les points qui constituent les principales insuffisances des statuts actuels qui n’ont pas évolué depuis plus de 25 ans.

« Les services de la Présidence du Gouvernement feront le nécessaire pour accélérer la parution des textes juridiques liés à cette réforme majeure et structurelle, afin que toutes les composantes de ce projet constituent une incitation importante pour les enseignants chercheurs, surtout que ces changements, auront des incidences financières ».  

 

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun