Samia Abbou : « La présidence du parlement est responsable des violences subies par les députés »

07-12-2020

La députée Samia Abbou du parti « le courant démocrate » a déclaré que « les députées femmes sont en danger au sein du parlement, dans lequel elles se font agresser tous les jours verbalement et désormais physiquement ».

Cette déclaration intervient lors d’une conférence de presse tenue ce lundi 07 décembre cinq blocs parlementaires à savoir, Attayar, le Mouvement du Peuple, Tahya Tounes, Qalb Tounes et la Réforme. Ils condamnant la violence et ont annoncé avoir intenté un procès contre les agresseurs relevant de la Coalition al Karama.

Suite à cet incident, Samia Abbou a souligné qu’elle responsabilise la présidence du parlement qui fait la sourde oreille face à tant de dépassements cumulés.

Dans ce sens, Hsouna Nasfi président du bloc parlementaire de la Réforme nationale a appelé la présidence du gouvernement à prendre une décision, et à réagir et condamner toute forme de violence envers les députés et cela avant qu’il ne soit trop tard…

Mohamed Ammar  président du bloc du courant démocrate présent aussi lors de cette conférence, a quant à lui qualifié ce qui s’est passé aujourd’hui de « scandaleux ». Il a affirmé également que « les agressés feront appel à un médecin légiste (Hôpital Charles Nicole) pour confirmer les faits, et poursuivre en justice les auteurs des agressions. « Les vidéos confirmeront nos propos », relate-t-il.

Le député Oussama Khlifi du parti Qalb Tounes, a intervenu aussi lors cette conférence de presse, pour soutenir ses collègues. Selon lui, ce genre de comportement ne peut pas continuer sous le dôme du l’Assemblée des représentants du peuple.

« La Tunisie a témoigné à ce genre d’agissements en 2012, mais la société civile ainsi que les Tunisiens ont résisté fortement à la régression, et ont désapprouvé le discours  violent. Qalb Tounes refuse d’adhérer au comportement du parti d’Al Karama,  en désaccord avec quasiment tous les blocs parlementaires. Actuellement l’unité nationale est mise en péril », a déploré Oussama Khlifi.

Rappelons que des altercations verbales avaient éclaté entre les députés d’Al Kamara et des députés du bloc démocrate pour ensuite se transformer en agression physique.  Anouar Bechahed a été frappé avec une bouteille et Samia Abbou mise par terre par des députés.

Gnetnews

 

Lire aussi

National National National National Tunisie : Faouzi Mehdi dévoile les phases de la c