Accrochages au Sud de Tripoli, des militaires de l’ANL loyale à Haftar se font prisonniers

05-04-2019

Des heurts violents opposent au Sud de Tripoli les forces de l’armée nationale libyenne, loyale à Khelifa Haftar, et les forces du gouvernement d’union nationale, dirigées par Faez al-Sarraj.

La presse libyenne fait état d’accrochages dans la région de Souk khamis au sud de la capitale libyenne (Tripoli).

Les évolutions sur la scène libyenne et les risques d’affrontement entre les forces armées de l’Est et de l’Ouest sont au centre de toutes les craintes. Plusieurs voix se sont élevées à travers le Monde pour appeler à la retenue, et inciter les protagonistes libyens à revenir à la table des négociations.

Quelque 130 militaires des forces loyales à Haftar se sont faits prisonniers, et 40 de leurs armes ont été saisies par les forces du GNA, selon la presse libyenne.

Le Maréchal Haftar avait ordonné à ses troupes d’avancer vers Tripoli. La cellule d’information de son armée a annoncé que les avancées militaires vers Tripoli ont bien commencé. Elle a appelé à se garder de publier des détails sur le positionnement de l’armée, en préservation de la vie des soldats.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun