Affaire Chokri Belaïd : Besma Khalfaoui accusée de complicité de meurtre

19-06-2019

La veuve du martyr, Besma Khalfaoui, a déclaré que le président de l’organisation de la lutte contre la corruption, a déposé récemment une plainte contre elle, signalant que le substitut du procureur de la république lui a adressé une accusation « de dissimuler des preuves dans cette affaire, et de complicité de meurtre », du fait de sa détention du téléphone portable de Chokri Belaïd, rapporte une dépêche de la TAP.

Besma Khalfaoui a déclaré que le portable du martyr est à la disposition de l’instruction, et qu’elle le remettra à la justice au cas où elle le lui demande, signalant qu’elle n’a pas rechigné un jour à donner n’importe quelle information liée au dossier d’assassinat à la justice.

Elle s’est interrogée sur la manière dont le président de l’organisation a accédé aux documents inclus dans le dossier.

Elle a souligné que le rôle dangereux joué par le bureau d’instruction n’o 13, sous la présidence de Béchir Akremi, continue, et que les failles perdurent, en vue de dissimuler la vérité à des fins politiques.

La cinquième chambre criminelle des crimes terroristes du tribunal de première instance de Tunis, avait décidé mardi, le report de l’affaire d’assassinat de Chokri Belaïd au 29 novembre prochain, a déclaré son porte-parole, Sofien Selitti à la TAP.

La juridiction a rejeté toutes les demandes de remise en liberté, présentées par les avocats des accusés, a-t-il ajouté.

Le membre du comité de Défense de la partie civile, Ali Kalthoum, a demandé d’ajourner l’examen de l’affaire afin de permettre à la chambre d’accusation d’examiner la deuxième partie du dossier qui lui est parvenue, dernièrement, de la Cour de Cassation, selon la même source.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun