Arbia Hammadi : « A ceux qui veulent la guerre, je suis prête »

03-05-2020

La journaliste Arbia Hammadi n’a pas fait d’apparitions médiatiques, mais reste active via sa page Facebook. Ce dimanche, elle a répondu aux accusations qui lui ont été faites depuis l’éclatement de l’afaire de harcèlement sexuel, qui implique l’ex président de l’Espérance de Tunis, Slim Chiboub.

« Je suis calme. J’ai demandé à ce que justice soit faite. Je ne me suis pas adressée aux médias. Mais, si certains veulent la guerre, ils l’auront. Dites ce que vous voulez. Propagez les rumeurs et essayez de retourner l’opinion publique contre moi. Ceci ne fera que me rendre encore plus forte. Tout ce que vous faites est inutile. Vous ferez mieux de vous occuper des problèmes du pays ».

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Une partie du monde produit, et une autre consomme