Associations et partis rejettent le projet d’amendement électoral discuté ce mardi en plénière

19-02-2019

L’Assemblée des représentants du peuple tient ce mardi une séance plénière consacrée à la discussion d’un projet de loi organique portant amendement de la loi inhérente aux élections et référendums. La plénière planchera également sur le projet de loi portant sur les critères de découpage des circonscriptions électorales, et la fixation du nombre de leurs sièges.

Des organisations de la société civile, des partis et personnalités indépendantes avaient exprimé leur refus du projet d’amendement de la loi électorale à huit mois des échéances électorales.

Dans un communiqué paru lundi à l’issue d’une réunion conjointe tenue dimanche, ils ont considéré que ce projet de loi attente au processus de transition démocratique, et consacre l’autorité de la majorité au pouvoir.

Ils pointent par ailleurs une propension à travers ce projet d’amendement « à s’attaquer aux forces démocratiques, à faire taire les voix libres, à consacrer la monopolisation du pouvoir et à nuire au pluralisme et à la diversité au parlement ».

Les signataires de ce communiqué qui comptent notamment l’UGTT, la LTDH, le Front populaire, Bani Watani, Attayar Chaâbi, la coalition des initiatives civiles, l’association des jeunes avocats, Mourakiboun, Atide, etc., appellent l’Assemblée à abandonner ce projet d’amendement, affirmant leurs dispositions à le contrer, au cas où il est adopté, du fait de son « inconstitutionnalité ».

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun