Chahed annonce une batterie de mesures en faveur de Mehdia

24-06-2019

TAP – Le chef du gouvernement Youssef Chahed a annoncé, lors d’un conseil régional extraordinaire tenu dans le gouvernorat de Mahdia, un train de mesures « pour résoudre les problèmes de la région, investir dans ses différentes régions et désenclaver ses zones de l’intérieur ».

Dans une déclaration à la presse au terme du conseil, Chahed a précisé qu’un comité de suivi de ces projets avait été mis en place, supervisé par un ministre du gouvernement et comprenant un certain nombre de députés au Parlement. Il a souligné que les décisions prises sont contraignantes quant aux dates de mise en œuvre et que des fonds ont été alloués pour les mener à bien.

Les décisions comprennent, selon le chef du gouvernement, l’inclusion d’un triple traitement par la nouvelle station d’assainissement dans le gouvernorat de Mahdia, pour un coût de 103 millions de dinars, avec l’utilisation des eaux traitées dans une zone irriguée d’environ 1000 H et la connexion du gouvernorat à l’autoroute tout en créant deux délégations à Rejich et Al-Baradaa.

De son côté, le ministre des domaines de l’Etat et des Affaires immobilières, Hedi Makni, a indiqué qu’il avait été décidé d’attribuer 6 hectares pour l’édification d’une district administratif, d’un palais d’expositions et d’une direction régionale de la propriété immobilière, ainsi que la régularisation de la situation des exploitants des biens immobiliers agricoles de l’Etat relevant des Hbous et Hbous des Zabouiya.

Les décisions, selon le ministre, inclut le règlement du statut immobilier des agglomérations édifiées sur des propriétés de l’Etat pour pour environ 150 rassemblements de population et bénéficiant à 15 000 habitants, la régularisation du problème du Hbous Aziza Othmana afin d’injecter environ 47 mille hectares dans le cycle économique. Il a précisé que le processus de règlement sera lancé lors du premier conseil ministériel restreint à venir, avec la création de 4 directions de services.

De son côté, la ministre de la Jeunesse et des Sports et ministre de la santé par intérim, Sonia Ben Cheikh, a indiqué que les décisions concernant le secteur de la santé comprennent le lancement d’une étude en 2019, visant à créer le service de consultations externes à l’hôpital universitaire Taher Sfar.

Elle a expliqué que la liste inclut également la création d’une unité des toxines dans le département de médecine légale de l’hôpital pour un coût de près de 400 mille dinars avec la fourniture de plus de 600 mille dinars pour créer l’espace accueillant un deuxième scanner et un autre pour abriter l’IRM.

Les décisions, selon la ministre, portent d’autre part sur la mise en place et l’équipement d’un service de cardiologie à l’hôpital Taher Sfar et l’achèvement de toutes les procédures relatives à l’édification et l’équipement de l’hôpital régional d’El Djem pour un coût de 52 millions de dinars au cours de l’année 2020.

Les mesures dans le domaine de la santé comprennent aussi l’édification d’un service de dialyse à l’hôpital local de Chebba dont le cout de réalisation est estimé à 0,8 million de dinars en 2020 et le début de la mise à niveau de l’hôpital local de Boumerdes (1,3 million au cours de la même année).

Il a également été décidé de développer les centres de santé de base de Tlalsa, Hkaimah Est, Karkar ville, en modifiant leurs catégories de classes 2 à 4, ainsi que de créer des centres de santé de base à Boumerdes et Mahdia ville.

Becheikh a souligné que les dix prochains jours verront la convocation d’un conseil régional de la santé chargé d’étudier le renforcement du personnel médical et paramédical des divers établissements de santé publique de la région.

En ce qui concerne le secteur du sport, la ministre a indiqué qu’il avait été décidé de doubler les budgets de toutes les associations sportives de la région et d’accorder des subventions exceptionnelles aux associations sportives de féminines du gouvernorat de Mahdia.

Le ministre des Transports, Hicham ben Ahmed, a fait remarquer que les décisions prises au cours du conseil extraordinaire tenu à Mahdia comprenent l’étude d’un projet de voie ferrée reliant la ville de Mahdia à El Djem et Chebba, ainsi que l’étude visant à établir une quai entre le port de pêche de Mahdia et lac salé de Ben Ghayadha, destiné aux croisières tout en doublant la ligne ferroviaire reliant Moknine à Mahdia, pour un coût de de 50 millions de dinars à partir de 2020.

Le chef du gouvernement s’est rendu samedi dans plusieurs régions de la région, où il a annoncé le lancement d’un certain nombre de projets, notamment dans les domaines de l’assainissement, de l’eau et de l’électricité, ainsi que l’attribution de contrats aux propriétaires de logements et de terrains, ainsi que l’enregistrement d’un certain nombre de femmes rurales dans le système de protection sociale « Ahimi ».

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun