Chahed préconise une stratégie pour « une vie active après la retraite »

16-07-2019

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a déclaré ce mardi 16 Juillet que l’Etat œuvre à mettre en place une stratégie pour « une vie active après la retraite ».

Dans une déclaration aux médias en marge du grand débat sur la retraite organisé ce matin à Tunis, le locataire de la Kasbah a prôné des politiques favorisant l’épanouissement des séniors, et les préservant contre l’abattement et la désespérance, « tout en permettant à l’Etat de tirer profit de leurs compétences notamment en matière d’encadrement des jeunes, ou en leur donnant l’occasion de siéger dans un conseil des sages ».

Il a indiqué que la loi actuelle permet aux retraités de travailler le 1/5ème du temps, ce qui est « inadmissible » et ne leur permet pas de mettre à profit leurs expériences et compétences.

Il a ajouté que cette conférence allait être suivie de conférences régionales et d’un conseil ministériel restreint en vue de prendre des décisions susceptibles d’améliorer la vie des séniors après l’arrêt de la vie active.

Chahed a souligné que » la retraite est perçue comme une rupture, un déclin et est vécue avec difficultés par les séniors, comme le montrent les études, d’où l’intention de l’Etat de promouvoir des politiques à même de favoriser la réinsertion des retraités, tout en bénéficiant de leur expérience ».

Le chef du gouvernement a, par ailleurs, exclu un nouveau relèvement de l’âge de départ à la retraite, dont la nouvelle loi l’a ramenée à 62 ans.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun