Covid-19: le Royaume-Uni, premier pays occidental à vacciner massivement

08-12-2020

AFPLe pays, le plus endeuillé en Europe, avec plus de 61.000 morts, débute ce mardi 08 décembre une campagne à destination des personnes les plus vulnérables.

Le Royaume-Uni commence mardi à administrer aux personnes les plus vulnérables les premières doses d’un vaccin contre le nouveau coronavirus, espérant de cette campagne historique, la première dans un pays occidental, «une énorme avancée» dans sa lutte contre la pandémie.

Le pays, le plus endeuillé en Europe par la maladie Covid-19 avec plus de 61.000 morts, est le premier dans le monde à avoir autorisé le déploiement du vaccin de l’alliance américano-allemande Pfizer/BioNTech, une célérité critiquée par certains scientifiques.

 Dans l’Union européenne, une décision est attendue d’ici à fin décembre tandis que la Russie a commencé à distribuer durant le week-end son propre vaccin, Spoutnik V. Aux États-Unis, on s’attend à ce que l’Agence américaine des médicaments (FDA) déclare que les vaccins de Pfizer/BioNTech et de Moderna sont efficaces et sûrs autour des 10 et 17 décembre, respectivement.

«Cette journée marque une énorme avancée dans la lutte du Royaume-Uni contre le coronavirus», s’est félicité le premier ministre conservateur Boris Johnson. «Mais la vaccination de masse prendra du temps», a-t-il mis en garde, appelant à continuer à respecter les restrictions en place.

«Progressivement, cela fera une énorme différence mais nous n’en sommes pas là. Nous n’avons pas encore vaincu le virus», a-t-il déclaré lors d’une visite dans un hôpital. «C’est incroyable de voir le vaccin, mais nous ne pouvons pas nous permettre de relâcher nos efforts».

Lire aussi

National National National National Tunisie : Faouzi Mehdi dévoile les phases de la c