Covid-19 : les Etats-Unis premier pays affecté au monde, une adolescente de 16ans décède du virus en France

27-03-2020

AFP – Partie d’Asie en décembre et toujours vigoureuse en Europe, la vague de la pandémie du coronavirus est en passe de submerger les Etats-Unis –désormais premier pays affecté au monde– tandis que les dirigeants des grandes puissances mobilisent des sommes astronomiques pour sauver l’économie de la noyade.

Aux programmes de sauvetage lancés par plusieurs pays au niveau national s’ajoute depuis jeudi celui concocté par les dirigeants du G20 réunis en sommet par visioconférence sous la présidence de l’Arabie saoudite. Ils ont promis d’injecter 5.000 milliards de dollars pour soutenir l’économie mondiale foudroyée par la pandémie.

Le nouveau coronavirus, qui a contaminé depuis son apparition en Chine en décembre un demi-million de personnes et en a tué plus de 23.000, a donné un coup d’arrêt à l’activité de nombreux secteurs et a contraint trois milliards de Terriens à se calfeutrer chez eux.

Si l’épicentre de la maladie Covid-19 reste l’Europe avec près de 275.000 cas officiellement diagnostiqués, selon un comptage réalisé par l’AFP à 19H00 GMT, les Etats-Unis semblent être sur la lancée pour dépasser à terme le Vieux continent car l’épidémie y progresse de façon exponentielle.
Ils sont devenus jeudi le premier pays affecté avec plus de 83.000 cas. C’est davantage que les 81.000 cas de la Chine, berceau de l’épidémie, et que l’Italie avec ses 80.000 cas.

Concernant les décès, c’est l’Italie qui est en tête (plus de 8.000 morts), devant l’Espagne (plus de 4.000 morts) et la Chine (3.287 morts). Les Etats-Unis, avec 1.201 décès jeudi soir, se trouvaient en sixième position derrière l’Iran et la France.

L’épidémie s’aggrave en France
Une nouvelle évacuation de patients atteints du coronavirus dans l’Est de la France est prévue vendredi, alors que l’épidémie s’aggrave dans le pays avec près de 1.700 morts, parmi lesquels une adolescente de 16 ans devenue la plus jeune victime.

Pour soulager les hôpitaux du Grand Est, cette évacuation par les airs intervient au lendemain d’un transfert inédit de malades de l’Est vers d’autres régions en TGV médicalisé, afin d’y alléger la pression sur les établissements de soins.

L’épidémie continue de s’accentuer — 365 décès supplémentaires en 24 heures — et fait craindre une prochaine saturation des services de réanimation d’Ile-de-France.

C’est de cette région que vient Julie A., l’adolescente de 16 ans décédée à l’hôpital. « On n’aura jamais de réponse, c’est invivable », a confié à l’AFP sa mère, Sabine, racontant son épreuve après des tests d’abord négatifs au Covid-19, puis un test positif.

Pour le directeur général de la Santé, le Pr Jérôme Salomon, l’information concernant la jeune fille est « importante, puisque les formes sévères chez les sujets jeunes sont extrêmement rares ». « Elles surviennent de temps en temps pour des raisons multiples. On le voit notamment dans certaines infections virales (avec) des formes extrêmement sévères exceptionnelles », a-t-il souligné.

Jeudi soir, le dernier bilan portait à 1.696 le nombre de morts du Covid-19 enregistrés à l’hôpital depuis le début de l’épidémie fin janvier, et 3.375 patients étaient en réanimation (+548 en une journée), sur un total de 13.904 (+ 2.365) patients hospitalisés en France.

Lire aussi

National National National National Tunisie : Faouzi Mehdi dévoile les phases de la c