Décès du journaliste et fondateur du Nouvel Obs, Jean Daniel

20-02-2020

Gnetnews & Agences – Jean Daniel est décédé mercredi soir à l’âge de 99 ans, annoncent ce jeudi les médias français.

Grande conscience de gauche, Jean Daniel a vécu en osmose avec Le Nouvel Observateur, qu’il a fondé en 1964 avec Claude Perdriel et qu’il a longtemps dirigé, exemple rare de longévité dans la presse française.

Jusqu’à un âge très avancé, cette plume redoutée et brillante aura signé l’éditorial de l’hebdomadaire, rebaptisé L’Obs en 2014 et alors cédé au groupe Le Monde. Avec son profil d’aigle, il n’avait rien perdu de sa belle allure même si sa figure de « commandeur » et son narcissisme ont pu parfois agacer.

Également écrivain et essayiste, il a signé une trentaine de livres, depuis « L’erreur », roman paru en 1952 salué par Camus, à « Mitterrand l’insaisissable » en 2016. Ses « Œuvres autobiographiques » (cinq ouvrages) ont été rassemblées en 2002 en un seul volume de 1.700 pages.

Il a côtoyé les grands de ce monde, et était l’ami intime du défunt président Habib Bourguiba.

L’Algérie, où il naît le 21 juillet 1920 à Blida, le marque pour la vie.

En 1961, envoyé spécial en Tunisie, il est sérieusement blessé à Bizerte par des tirs de l’armée française.
Après un bref passage au Monde, ce journaliste, déjà auréolé d’une réputation dépassant les frontières françaises, co-fonde en 1964 Le Nouvel Observateur. Commence la grande aventure de sa vie.

Participant à tous les grands débats de l’époque, le magazine défend l’anticolonialisme, soutient Mendès-France, Rocard puis Mitterrand, polémique avec le Parti communiste….

Sur le Proche-Orient, Jean Daniel qui, selon lui, refusa trois fois un poste d’ambassadeur proposé par le président Mitterrand, considérait que « les Palestiniens avaient droit à un État ».

Jean Daniel a visité la Tunisie après la révolution, c’était en 2014 à l’époque du gouvernement Jomaa. Il a été décoré en avril 2016 par l’ordre du mérite culturel, une distinction que lui a remise l’ancienne ministre du Tourisme, Selma Elloumi à Paris, au nom du défunt président Béji Caied Essebsi.

Lire aussi

National National National National Tunisie : Faouzi Mehdi dévoile les phases de la c