Etats-Unis : proposition de projet de loi contre la guerre en Iran

04-01-2020

Les législateurs démocrates américains ont annoncé ce samedi, la proposition d’un projet de loi visant à bloquer le financement du Pentagone pour la guerre avec l’Iran.

Deux législateurs démocrates américains, le sénateur du Vermont Bernie Sanders et le membre du Congrès californien Ro Khanna, ont annoncé qu’ils présenteraient une législation pour bloquer tout financement militaire utilisé pour attaquer l’Iran.

Le projet de loi qu’ils prévoient de présenter est le même amendement à la Loi sur l’autorisation de la défense nationale qui a été adopté à la Chambre des représentants l’an dernier; cela aurait interdit l’utilisation de fonds dans le budget du Pentagone 2020 pour frapper l’Iran sans l’approbation du Congrès.

La disposition a ensuite été retirée du projet de loi.

« La guerre doit être le dernier recours dans nos relations internationales. C’est pourquoi nos pères fondateurs ont confié la responsabilité de la guerre au Congrès », ont déclaré les législateurs dans un communiqué.

« L’inaction du Congrès face à la menace d’un conflit catastrophique et inconstitutionnel au Moyen-Orient n’est pas acceptable. »

De nouvelles frappes américaines ciblent des milices soutenues par l’Iran en Irak

Environ 24 heures après l’assassinat du général iranien Qassem Soleimani, l’armée américaine a ciblé vendredi soir des camps appartenant aux Unités de mobilisation populaire (PMU) soutenues par l’Iran, a rapporté l’agence Reuters.

Les frappes ont tué six combattants dans une base au Taj au nord de Bagdad, a indiqué l’agence de presse, citant une source militaire irakienne.

Le PMU a déclaré dans un communiqué qu’il nie qu’un haut commandant ait été tué, affirmant que des médecins avaient été tués près du stade Taji à Bagdad.

Par ailleurs, le membre du Congrès américano-musulman Ilhan Omar a mis en garde contre les voix diffamatoires qui se méfient de la guerre après l’assassinat de Soleiman.

Il a lancé un avertissement aux personnes qui dénigrent ceux qui expriment la prudence contre une guerre contre l’Iran.

D’autre part, la députée musulmane a déclaré que la même rhétorique avait conduit à l’invasion américaine de l’Irak. Omar a été aussi critique contre l’administration Donald Trump, ainsi que contre l’interventionnisme américain.

« Ils vont accuser quiconque qui appelle à la mise en garde contre la guerre de » prendre le parti de nos ennemis « ou de » soutenir les terroristes «  », a tweeté Omar. « Ne tombez pas dans le coup », a-t-elle ajouté.

Gnetnews

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Bassem Loukil présente la 3ème édition de la FI
National National National National Tunisie/ La révolution 9 ans après : Ben Jaâfar
National National National National Tunisie/ Révolution : Un 9ème anniversaire domin