Faez Sarraj appelle cinq pays à la rescousse pour contrer l’agression de Haftar

20-12-2019

Le président du Conseil présidentiel du gouvernement d’union nationale, Faez Sarraj, a adressé hier des missives à cinq pays : « Etats-Unis, Royaume-Uni, Italie, Algérie et Turquie », leur demandant « d’activer les conventions de coopération sécuritaire, pour contrer l’agression visant la capitale libyenne, Tripoli, de tout groupe armé ; agissant en dehors de la légalité de l’Etat, en préservation de la paix civile, et de la stabilité en Libye ».

Dans un communiqué rendu public hier soir, le gouvernement d’union nationale libyen ajoute avoir appelé dans ces missives les cinq pays « à coopérer et coordonner avec le gouvernement d’union nationale dans la lutte contre les organisations terroristes, à leur tête l’Etat islamique et al-Qaida ».

L’agression a créé un climat propice à leur retour, et leur regain d’activité, souligne-t-il.

Le président du conseil présidentiel a appelé à intensifier la coopération face à l’immigration clandestine, le crime organisé et la traite des personnes.

Le gouvernement d’union nationale a par ailleurs condamné les raids perpétrés par « l’aviation étrangère, qui appuie Haftar, contre la région de Misrata, ayant fait plusieurs blessés parmi les civils ».

« L’extension du cercle de l’agression pour toucher Misrata est un signe de faiblesse, traduit un désespoir et vient en réaction à l’incapacité des milices à réaliser toute avancée sur le terrain, c’est aussi un échec de ce qui a été qualifié comme l’heure de vérité pour l’entrée à Tripoli », indique-t-il.

Gnetnews

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Bassem Loukil présente la 3ème édition de la FI
National National National National Tunisie/ La révolution 9 ans après : Ben Jaâfar
National National National National Tunisie/ Révolution : Un 9ème anniversaire domin