Finie la fusion, l’UPL rompt ses liens avec Nidaa et reprend ses couleurs

26-03-2019

L’Union patriotique libre a confirmé hier, lundi lors d’une conférence de presse, la rupture avec le mouvement Nidaa Tounes.

L’UPL se rétracte sur la convention de fusion avec Nidaa, et renoue avec ses activités en tant que parti indépendant.

Il annonce par ailleurs la reprise d’activités de ses coordinations régionales et locales, et la démission des membres du bloc de l’UPL du groupe de Nidaa, pour reconstituer son propre groupe à l’Assemblée.

Nidaa Tounes et l’UPL ont annoncé le 15 octobre 2018 leur fusion « pour instaurer l’équilibre politique dans le pays, et donner forme à un projet national politique et démocratique ouvert ». Slim Riahi avait été alors nommé  Secrétaire Général de Nidaa Tounes.

Il a fait du Ramdam, dans la foulée, en accusant Youssef Chahed de « putsch », avant qu’il ne s’envole à Paris et ne s’éclipse de la scène, sans donner suite aux convocations que lui a adressées le tribunal militaire.

Sa plainte a été classée par le parquet militaire le 10 décembre dernier, invoquant l’absence du plaignant, en dépit des deux convocations qui lui ont été envoyées par le tribunal.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun