Forum en juin sur les énergies renouvelables en Tunisie

07-06-2019

Les énergies renouvelables en Tunisie, tel est l’intitulé du forum franco-tunisien qui sera se tiendra le jeudi 20 juin 2019 dans sa deuxième édition à Tunis.

Organisé par ASTRA « Association pour le Promotion des relations Economiques Tuniso-Thone-alpines » en collaboration avec la Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz STEG et la FIPA, cette journée sera dédiée à l’échange et l’information Franco-Tunisienne sur le thème des énergies renouvelables en Tunisie suivie de rencontres B2B durant le Tunisia Invest Forum de la FIPA.

Le ministre de l’Industrie, Slim Friani, et le vice-président de la région AURA, Pilippe Meunier, ouvriront cette rencontre qui se déroulera autour de trois principaux axes : les économies d’énergie et cadre général du développement des ENR en Tunisie, les acteurs du secteur, projets en cours, formation, les modes de financement et les aides.

Cadre législatif
« Si la Tunisie ne dispose actuellement que d’une capacité de production limitée, le cadre législatif régissant le secteur devrait lui permettre de tirer le maximum de profit des projets d’énergie renouvelables et d’attirer davantage d’investissements, selon un récent rapport de la Banque Mondiale. Le rapport traitant des « Indicateurs sur les politiques publiques en matière d’énergie durable », publié en décembre 2018 soulignait que la Tunisie, malgré son statut de pays à faible ou moyen revenu, était parvenue à mettre en place un cadre règlementaire solide en matière d’énergies renouvelables, comparable à celui de pays à revenu élevé. »

« Le déficit commercial pourrait se creuser encore davantage cette année, les importations énergétiques affichant une hausse de 26,6% en glissement annuel au mois de janvier, imputable en grande partie à une augmentation des importations de gaz utilisé pour alimenter les centrales électriques. Si le pays intensifie actuellement sa production d’hydrocarbures, avec une production de gaz qui devrait passer de 35 000 barils équivalent pétrole par jour à 65 000 d’ici la fin de cette année, les réserves tunisiennes limitées ne suffiront pas à répondre à une demande d’énergie qui évolue à la hausse. »

L’urgence de la mise en place d’un cadre plus dynamique et plus libre dans les investissements des Energies Renouvelable est plus qu’une priorité pour la Tunisie, les tunisiens et son modèle économique.

D’après Communiqué

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun