Hamas appelle à des élections générales après la démission du gouvernement palestinien

30-01-2019

Le mouvement de résistance islamique Hamas a appelé à des élections générales présidentielles et législatives.

Réagissant à la démission du gouvernement palestinien de Rami Hamdallah, le porte-parole de Hamas, Faouzi Barhoum, a appelé mardi à un gouvernement d’union nationale et à un conseil national unificateur.

Le gouvernement Hamdallah avait le plus grand rôle en matière de consécration de la division, et du blocage des intérêts du peuple, a-t-il déclaré, cité dans un communiqué paru sur le site de Hamas.

Barhoum a estimé que "la démission du gouvernement s’inscrit dans le cadre de la répartition des rôles avec le mouvement Fatah et son président, Mahmoud  Abbas, en vue de laisser place à la formation d’un nouveau gouvernement sécessionniste, servant l’agenda d’Abou Mazen et le mouvement Fatah".

Le gouvernement Hamdallah avait remis hier mardi sa démission au président palestinien, qui l’a acceptée. Mahmoud Abbas a demandé au gouvernement démissionnaire de continuer d’expédier les affaires courantes, jusqu’à la formation d’un nouveau cabinet.

La démission de ce gouvernement de technocrates intervient à l’issue de l’appel du comité central de Fatah de lui substituer un gouvernement politique composé des factions de l’OLP. Une démarche qui viserait à exclure Hamas, qui est d’ores et déjà, selon des sources du Fatah, en dehors du paysage politique palestinien.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun