Iran: Le bilan fait état d’au moins 143 morts (Amnesty International)

26-11-2019

AFP-«Au moins 143» morts. Amnesty International a revu lundi à la hausse son bilan de la contestation en Iran, évoquant «une attaque épouvantable contre la vie humaine», le jour où une foule importante rassemblée à Téhéran à l’appel des autorités a dénoncé ces «émeutes».

Le pouvoir en Iran a dit la semaine dernière avoir ramené le calme après des manifestations de colère et de violences, déclenchées le 15 novembre par l’annonce d’une hausse du prix de l’essence, en pleine crise économique due au rétablissement des sanctions américaines contre Téhéran.

Les autorités ont annoncé cinq décès et accusé les «ennemis» de l’Iran à l’étranger d’être à l’origine des troubles qui ont duré quelques jours.

«La communauté internationale doit dénoncer l’usage intentionnel de la force létale par les forces de sécurité iraniennes ayant conduit au meurtre d’au moins 143 manifestants dans les rassemblements ayant éclaté le 15 novembre», a affirmé Amnesty International dans un communiqué.

L’ONG de défense des droits humains dénonce «une attaque épouvantable contre la vie humaine», ajoutant «penser que le bilan est bien plus lourd» et que son enquête continue.

Amnesty faisait jusqu’à présent état «d’au moins 106 morts».

Dimanche, et alors que l’internet reste encore inaccessible pour de nombreux utilisateurs de téléphones portables, un SMS avait été envoyé appelant «le peuple sage et révolutionnaire de Téhéran» à se joindre au rassemblement de la place Enghelab (Révolution en persan) et à condamner «les émeutes américano-sionistes».

– «Nous vous détruirons!» –

«Cette guerre est finie», a lancé le commandant en chef des Gardiens de la révolution, le général de division Hossein Salami, devant le rassemblement monstre lundi à Téhéran.

«A bas l’Amérique», «A bas Israël», «A bas les séditieux», ont scandé les manifestants.

«Vous avez vaincu les puissances de l’Arrogance», a ajouté l’officier à la tête de l’armée idéologique iranienne, en allusion dans la phraséologie officielle iranienne aux Etats-Unis et leurs alliés. «Le coup de grâce a été porté» à l’ennemi.

Gnetnews

 

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui