Jemli annonce la formation d’un gouvernement de compétences indépendant de tous les partis

24-12-2019

Le chef du gouvernement désigné, Habib Jemli, a annoncé lundi soir, sa décision de former un gouvernement de compétences nationales indépendant de tous les partis politiques, et d’aller au parlement avec une telle équipe pour lui demander la confiance.

Lors d’un point de presse à l’issue d’une rencontre avec le président Kaïs Saied, il a affirmé « ne pas avoir consulté Ennahdha qui l’a désigné à la primature, lorsqu’il a pris cette décision, faisant suite au refus de trois partis sur quatre (le courant démocrate, le mouvement du peuple et Tahya Tounes), à participer au gouvernement ».

Il a imputé sa décision « de former un gouvernement de compétences nationales, à l’attachement de certains partis politiques à leurs conditions extrêmes, bien qu’il ait fait, plusieurs fois, des concessions en leur faveur, dans un souci de former le gouvernement dans les meilleurs délais », signalant que ces partis l’ont surpris après s’être concertés avec leurs structures, par leur refus d’entrer au gouvernement.

Habib Jemli a fait constater que son idée initiale consiste à former « un gouvernement de réalisation », composé de compétences nationales capables de régler les problèmes, avec un nombre symbolique de ministres partisans, signalant que les mêmes partis qui réclamaient de s’écarter des quotas partisans, ont posé des conditions pour un nombre important de portefeuilles ministériels.

Il a indiqué que les critères en matière de formation du gouvernement attendu consiste en « la compétence, l’intégrité et la capacité de diriger », qualifiant la situation de « difficile et intenable, notamment au niveau économique, financier et social ».

Il a encore dit son intention de remanier son gouvernement, à chaque fois qu’il sent qu’il s’est trompé en matière de choix de n’importe quel membre du gouvernement. « Je n’hésiterai pas à démettre de ses fonctions un ministre, qui ne sera pas à la hauteur de la responsabilité ou autour duquel pèseraient des soupçons de corruption…je ne consulterai personne en la matière ».

Gnetnews

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Bassem Loukil présente la 3ème édition de la FI
National National National National Tunisie/ La révolution 9 ans après : Ben Jaâfar
National National National National Tunisie/ Révolution : Un 9ème anniversaire domin