Kaïs Saied aux jeunes : « Je n’ai rien oublié, mais belle patience »

15-01-2020

Le président de la république, Kaïs Saied, s’était rendu hier mardi 14 janvier 2020, en visite au jeune Khaled Ben Nejma, blessé le 13 janvier 2011 à la ville de Ras-Jbel, par trois balles, l’ayant rendu paraplégique.

Saïed a échangé quelques mots avec le jeune Khaled, affirmant sa détermination « à suivre la situation sanitaire et sociale des blessés de la révolution, et de l’ensemble des Tunisiens, notamment les démunis d’entre eux ».

Il s’est, par ailleurs, remémoré « les évènements de la révolution, le courage des jeunes, et les sacrifices qu’ils ont consentis en protection de la patrie ».

« Je n’oublie pas ces jeunes qui se sont sacrifiés, et qui souffrent à ce jour, il est temps que nous soyons à la hauteur de cette responsabilité historique », a-t-il dit, selon une  vidéo mise en ligne. 

Le chef de l’Etat a fait, par ailleurs, un clin d’œil aux jeunes qui l’ont soutenu en 2019 : « Je n’oublierai pas la période qu’on a passé ensemble, les jeunes qui se sont mobilisés en 2019, ils leur semblent que j’ai oublié, mais je leur dis belle patience : صبر جميل. »

Gnetnews

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Une partie du monde produit, et une autre consomme
Politique Politique Politique Tunisie : Kaïs Saïed et l’idée d’un