La campagne du 2ème tour commence demain, l’ISIE a tout fait pour l’équité entre Saïed et Karoui (Baffoun)

02-10-2019

Le président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) a déclaré ce mercredi 02 octobre, que le calendrier électoral sera respecté au pied de la lettre, et que le deuxième tour aura lieu à la date convenue, soit le dimanche 13 octobre, et « ne sera ni avancé ni reporté ». Il a par ailleurs indiqué que l’instance a fait tout ce qui est en son pouvoir pour garantir l’égalité des chances entre les deux finalistes du deuxième tour, appelant chaque partie à assumer sa responsabilité.

Lors d’une conférence de presse en ce début d’après-midi, Baffoun a indiqué que le conseil de l’ISIE s’est tenu aujourd’hui pour examiner la décision 27/ 2019 du 02 octobre 2019 sur la proclamation des résultats définitifs du 1er tour de la présidentielle, selon laquelle Kaïs Saïed et Nabil Karoui sont proclamés comme étant les deux candidats du 2ème tour de la présidentielle.

Les délibérations du conseil de l’instance ont concerné la décision n’o 28 du 02 octobre 2019, portant sur le calendrier du deuxième tour de la présidentielle, qui aura lieu le dimanche 13 octobre pour les Tunisiens de l’intérieur.  Le scrutin se déroulera les 11, 12 et 13 octobre pour les Tunisiens à l’étranger. La campagne électorale du second tour démarrera demain jeudi 03 octobre, le samedi 12 octobre est le jour du silence électoral, a-t-il fait savoir. 

Au sujet du principe d’équité entre les deux candidats, du fait de l’incarcération de Nabil Karoui, Baffoun a souligné que l’instance doit s’en tenir à deux principes. « Le premier est qu’elle est tenue par une obligation de résultats, et devra organiser les élections selon le calendrier préétabli et dans les délais constitutionnels. Le deuxième est celui de déployer tous les moyens en vue d’instaurer un climat électoral approprié pour la tenue des élections et  garantir l’égalité des chances entre les deux candidats ».

L’ISIE a demandé la libération de Nabil Karoui
« L’instance électorale a déployé tout ce qui en son pouvoir pour assurer l’égalité des chances entre les deux compétiteurs du 2ème tour, et a envoyé des correspondances au ministère de la Justice, au Conseil Supérieur de la Magistrature, au procureur général auprès de la cour d’appel, au procureur de la république auprès du tribunal de première instance de Tunis, au juge d’instruction chargé du dossier, tout en insistant sur le principe d’indépendance de justice et en se gardant de toute ingérence dans ses affaires », a-t-il affirmé.

« Nous avons demandé de permettre au candidat Nabil Karoui de communiquer avec les électeurs à travers des rencontres journalistiques et télévisées, et nous avons demandé sa libération pour qu’il puisse mener une campagne électorale comme le 2ème candidat », a-t-il ajouté.

Nabil Baffoun a déclaré que l’instance a déployé tout ce qui en son pouvoir à ce sujet, « la décision est du ressort du pouvoir judiciaire, et chaque partie est tenue d’assumer sa responsabilité. »

Au sujet l’éventuel recours contre les résultats du 2ème tour, il a rétorqué que « s’il y a recours, cela relèverait des prérogatives du tribunal administratif ».

Baffoun a, par ailleurs, indiqué que la priorité est maintenant pour les législatives, appelant les Tunisiens à se rendre massivement aux urnes le dimanche 06 octobre. La campagne de sensibilisation pour les législatives démarrera ce mercredi soir, avec des spots dans les radios, télévisions, et l’affichage urbain. « On reparlera de la présidentielle à partir du 07 octobre », a-t-il dit.

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui