La coïncidence n’a pas droit de cité dans l’élection du président de l’Assemblée (Samia Abbou)

13-11-2019

La députée Samia Abbou a déclaré ce mercredi 13 novembre que « tant que le mouvement Ennahdha ne répond pas aux garanties demandées par son parti, le courant démocrate ne retirera pas la candidature de Ghazi Chaouachi, à la présidence de l’Assemblée ».

Dans un bref entretien avec al-Wataniya, en marge de la séance inaugurale de la nouvelle assemblée, Samia Abou a qualifié les conditions exigées par son parti, qui demande les portefeuilles de l’Intérieur, de la Justice et de la réforme administrative pour participer au futur gouvernement, comme « garanties », pour sauver le pays, amorcer une réforme réelle, et rétablir la confiance des investisseurs et des citoyens, et l’autorité de l’Etat. Elle a encore ajouté que son parti « n’a pas encore reçu une réponse d’Ennahdha à de telles garanties, ni par l’affirmative, ni par la négative ».

La députée qui rempile pour la troisième fois à l’Assemblée, a, par ailleurs, souligné que l’élection du président du parlement va montrer s’il y avait alliance ou pas, excluant toute coïncidence dans l’élection de celui-ci. « Tout se fait par des tactiques, des rapprochements et des alliances, la coïncidence n’a pas droit de cité en la matière », a-t-elle asséné.

Au sujet d’un éventuel bloc unifié entre le courant démocrate et le mouvement du peuple, Abbou a souligné que chacun des deux partis remplit les conditions pour qu’il ait son propre groupe parlementaire ; les deux partis se réunissent et se concertent, et des prémisses de coordination existent entre eux, a-t-elle rétorqué.

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui