La ligue arabe a refusé de condamner le projet de résolution émiratie, abstention de la Tunisie, Algérie et Liban

10-09-2020

La Ligue arabe a rejeté le projet de résolution palestinien, condamnant la normalisation entre les Emirats et Israël, selon des sources diplomatiques.

Réunis lors de la 154ème session de l’organisation pan-arabe, les ministres arabes se sont, néanmoins, mis d’accord dans leur déclaration finale sur la nécessité de régler le conflit arabo-israélien, conformément au droit international, aux résolutions de la légalité internationale, et à l’initiative de paix arabe, réitérant leur rejet de l’initiative de paix américaine pour le Moyen-Orient.

Les pays qui ont rejeté le projet palestinien sont ceux du Conseil de la Coopération du Golfe (CCG), l’Egypte, la Jordanie, le Maroc, et le Soudan ; ces mêmes pays ont approuvé le projet de rechange présenté par les Emirats, rapporte almayadeen, citant des sources diplomatiques.

La Somalie et le président Abd Rabou Mansour Hédi ont rejeté le projet de résolution des Emirats arabes unis. Alors que le Liban, l’Irak, l’Algérie et la Tunisie se sont abstenus, préférant une position de neutralité.

Le Secrétaire Général de l’organisation de libération de la Palestine (OLP) a menacé du retrait de la Palestine de la Ligue, si le projet émirati est adopté. C’était lors de ses entretiens avec les ministres des Affaires étrangères d’Egypte, de Jordanie, et d’Arabie Saoudite, selon les mêmes sources.

Les factions palestiniennes avaient contesté, auparavant, le rejet du projet de résolution de la Palestine, affirmant que cela va permettre à d’autres pays de s’acheminer vers la normalisation.

Le projet palestinien a porté sur les conséquences de l’annonce tripartite Etats-Unis, Israël, Emirats, étant contraire aux constantes de la cause palestinienne et de l’initiative de paix arabe.

Gnetnews

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Économie Marina de Bizerte : Le point sur l’état d’ava