La police est prête à imposer la loi dans les stations de transport et les environs des écoles (Fourati)

24-01-2020

La situation sécuritaire générale dans le pays a fait l’objet d’une rencontre hier, entre le président de la république, Kaïs Saied, et le ministre de l’Intérieur, Hichem Fourati.

Dans une déclaration à l’issue de la rencontre, Fourati a déclaré que le chef de l’Etat avait mis l’accent sur « la nécessité d’imposer la force de la loi et de combattre toutes les formes du crime, notamment au niveau de certains lieux publics, stations de métro, arrêts de transport en commun, environs des écoles, » etc.

Fourati a affirmé que « les unités de la sécurité et de la garde nationales sont prêtes à imposer la loi, avec toutes les méthodes existantes dont les arrestations, et les descentes dans les fiefs de la corruption et des criminels ».

Le ministre a ajouté avoir évoqué avec le chef de l’Etat « le renforcement du dispositif de sécurisation frontalière notamment sur nos frontières Est avec la Libye, à la lumière des dernières évolutions dans ce pays voisin ».

Le dispositif sécuritaire en collaboration avec l’institution militaire est prêt à parer au plus pressé, a-t-il assuré.

Aussitôt dit, aussitôt fait, le district de sécurité nationale de Bab Bhar, a mené hier jeudi « une campagne sécuritaire pour faire face aux différentes formes de crimes, et aux agissements attentatoires à l’ordre public », ayant débouché sur l’arrestation de 46 personnes recherchées, pour leur implication dans des affaires de droit commun, détention de deux personnes pour vols, d’une autre personne pour tentative de vol à l’arraché, etc., indique ce vendredi le MI dans un communiqué.

Gnetnews

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Une partie du monde produit, et une autre consomme
Politique Politique Politique Tunisie : Kaïs Saïed et l’idée d’un