La région sera affaiblie après l’épidémie, et il faut trouver une alternative à l’économie de rente (ministre émirati)

07-05-2020

Un haut responsable des Emirats arabes unis a affirmé mercredi la nécessité d’une désescalade dans la région, pour permettre aux pays de focaliser les efforts sur « l’ouragan », provoqué par la pandémie du Coronavirus, et réfléchir à des modèles de développement, rapporte le site ara-reuters.

En réponse à une question lors d’une visio-conférence autour d’éventuelles inquiétudes envers l’Iran, pouvant mener à un affrontement dans la région, suite à l’escalade verbale entre Washington et Téhéran, le ministre d’Etat émirati aux Affaires étrangères, Anouar Gargash a rétorqué : « nous avons vraiment besoin de faire baisser l’escalade ».

« La région, à l’image de toutes les régions dans le monde, sera plus faible financièrement et politiquement. Il serait sage que l’on réfléchisse à des modèles de développement, que l’on baisse l’escalade et que l’on tente de régler certains problèmes », a-t-il souligné.

Il a ajouté que les pays allaient focaliser, en interne, sur les répercussions de l’épidémie, ayant mis à mal les activités commerciales au niveau du monde.

Les producteurs d’énergie du Golfe qui ont été touchés par l’effondrement des cours de pétrole, auront besoin d’accélérer les plans de diversification économique.

Et de poursuivre : « nous aurions beaucoup de questions au sujet de ce que représente le modèle de l’Etat de rente dans les pays du Golfe. Nous avons tenté sur de longues années de fuir ce modèle à des degrés variables de réussite, mais je pense que cela va accélérer la réflexion sur la nécessité de trouver un modèle plus durable ».

Les Emirats ont enregistré hier une nouvelle progression des cas de contamination par le Covid-19, avec 546 nouveaux cas contre 462 enregistrés hier.

Le ministère de la Santé émirati a fait état, dans un dernier bilan, de l’augmentation des contaminations par le coronavirus dans le pays pendant les dernières 24 heures, de 546 cas après la réalisation de plus de 25 mille analyses, portant le bilan total à 15 738 cas confirmés, selon le site de RT.

Gnetnews

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Une partie du monde produit, et une autre consomme