La société civile plaide pour l’adoption du code citoyen de l’eau composé de dix principes

11-11-2019

Des ONG de la société civile ont annoncé leur adoption du code citoyen de l’eau, présenté par l’association Nomad 08, et qui consacre 10 principes fondamentaux pour la préservation de l’eau, dont l’institution d’un tarif social pour l’eau potable, l’application du principe du pollueur/payeur, la protection des violations contre la richesse hydrique.

Ce code signé par des représentants de la société civile, des responsables communaux, des représentants des commissariats régionaux de l’agriculture, etc., a été adopté au terme de la conférence nationale tenue les 06 et 07 novembre à Sousse. Ses signataires s’engagent à mener des initiatives nécessaires pour défendre et contacter toutes les parties-prenantes, à commencer par la présidence de la république, les députés du parlement, et de contacter les citoyens dans les régions, afin de transformer le projet du code citoyen de l’eau, en une revendication populaire et une affaire d’opinion publique.

Ce code citoyen de l’eau appelle, par ailleurs, à mettre en place un organisme indépendant et souverain, pour la gestion de l’eau à toutes les étapes, et sous ses différentes formes. Il réclame la dissolution des groupements d’eau et la mise en place d’une société nationale de distribution des eaux en milieu rural.

Les politiques de l’eau adoptées depuis plus de 60 ans, se sont soldées par un échec, devant la souffrance qu’éprouve le citoyen, en étant privé d’eau potable. Ces politiques ont exclu le citoyen de l’élaboration des grandes politiques, liées aux richesses naturelles, notamment des ressources hydrauliques, déplorent-ils.

Le nouveau projet du code de l’eau, adopté par le gouvernement en attendant d’être soumis au parlement va reproduire le même échec, que celui provoqué par le code de 1975, prédisent-ils.

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui