L’AMT menace de suspendre les séances de permanence dans les tribunaux

18-07-2019

L’Association des magistrats tunisiens (AMT) menace de suspendre les séances de permanence dans les tribunaux, en signe de protestation contre le non-versement des indemnités dues aux magistrats qui l’assurent.

Dans un communiqué paru hier, le bureau exécutif de l’AMT annonce son intention « d’entamer des concertations avec les membres de la commission administrative et les magistrats concernés, pour prendre toutes les formes militantes, y compris la suspension des séances de permanence ». Il prévoit également la tenue « d’un conseil national de crise pour prendre toutes les formes d’escalade, en vue de garantir les droits des magistrats, en application des conventions signées ».

L’AMT dénonce la poursuite « du retard injustifié de la publication du décret portant sur l’indemnité de permanence, pour les magistrats du parquet, les juges d’instruction et des juges des juridictions pénales ; du fait des charges supplémentaires qui leur incombent et des conditions déplorables dans lesquelles ils travaillent, qui sont contraires à leur rôle de protéger les droits et libertés, et d’assurer les garanties de procès équitables ».

L’AMT se dit étonnée que les magistrats précités qui assurent la permanence soient privés de leurs droits légitimes.

Le BE de l’AMT fait assumer au conseil de l’ordre judiciaire « la responsabilité de la dégradation des conditions de travail dans les tribunaux, l’accusant d’avoir failli à assurer les droits financiers des magistrats et l’appelant à assumer sa responsabilité constitutionnelle, de manière à garantir la bonne marche de la justice ».

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun