L’Arabie Saoudite annonce le maintien de Salat Tarawih dans les deux saintes mosquées pendant le Ramadan

22-04-2020

La présidence des affaires des deux saintes mosquées en Arabie Saoudite a annoncé que Salat Trawih sera assurée à la Mecque et à Médine, en l’allégeant à dix unités de prière, et en maintenant la suspension de la présence des fidèles, selon des médias arabophones concordants.

Le chef de ces lieux sacrés, el-Masjid el-harâm (la Mecque) et el-Masjed el-Nabawi (Médine), Abderrahman Soudaïs, a affirmé le maintien des mesures préventives de manière à limiter l’affluence, tout en assurant l’accomplissement de cette pratique cultuelle.

La prière de Tarawih sera limitée aux fidèles de la prière d’el-Isha, a-t-il fait savoir.

Le mufti du Royaume avait déclaré vendredi dernier que la prière des Tarawih et d’el-Aïd allaient être pratiquées à domicile, si le virus continue à sévir.

La mosquée du prophète de Médine avait annoncé la semaine dernière l’interdiction de l’organisation des repas de rupture de jeûne موائد الرحمن, pendant ce mois de Ramdan attendu jeudi ou vendredi dans le monde musulman.

L’Arabie Saoudite avait annoncé à la mi-Mars la suspension de la prière collective, et celle d’el-Jomaâ dans les mosquées, pour prévenir la propagation du coronavirus. Une décision prise par la quasi-majorité des pays musulmans pour freiner l’expansion de la pandémie, laquelle décision a un fondement religieux ; l’Islam prône la préservation de l’entité humaine, et interdit aux musulmans tout ce qui est de nature à attenter à leur vie, ou à la mettre en péril.

Gnetnews

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Une partie du monde produit, et une autre consomme
Politique Politique Politique Tunisie : Kaïs Saïed et l’idée d’un