Le chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique tué par les forces françaises au Mali

06-06-2020

AFP-Le leader d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), l’Algérien Abdelmalek Droukdal, a été tué par les forces françaises dans le nord du Mali, près de la frontière algérienne, a annoncé vendredi la ministre française des Armées.

Ce chef historique du jihad au Maghreb, mentor de plusieurs groupes jihadistes sahéliens, a été tué jeudi à Talhandak, au nord-ouest de la ville malienne de Tessalit, selon des sources proches du dossier. « Plusieurs de ses proches collaborateurs » ont également été « neutralisés », a assuré la ministre, Florence Parly, sur Twitter, sans plus de détails.

Le leader d’AQMI, dont le nom est parfois aussi orthographié Droukdel, a reçu l’allégeance de plusieurs groupes jihadistes actifs au Sahel, rassemblés depuis 2017 au sein du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM, également appelé JNIM).

Lire aussi

National National National National Tunisie : Faouzi Mehdi dévoile les phases de la c