« Le covoiturage n’est pas interdit », selon le ministre du Transport

10-04-2019

Le ministre du Transport, Hichem Ben Ahmed, a déclaré ce mercredi 10 avril 2019 que le covoiturage n’était pas interdit, contrairement à ce qu’a indiqué le Directeur Général du Transport terrestre.

Il a souligné, dans un entretien avec Shems, que le problème consistait dans le transport anarchique non autorisé, il y a des personnes qui transportent chaque jour des passagers, moyennant contrepartie.

Il a encore indiqué que son département était en train de préparer une nouvelle loi relative au transport, et le projet allait être prêt en juin prochain, et présenté à un conseil des ministres, puis au Parlement.

Le DG du Transport terrestre, Habib Ammar, avait affirmé mardi 09 avril, dans une déclaration médiatique, que le phénomène du covoiturage s’est beaucoup répandu cette dernière période en Tunisie.

Le covoiturage est considéré comme" une infraction de par la loi, et toute personne qui s’adonne à cette pratique est passible d’une amende pouvant atteindre 700 dinars," avait-t-il indiqué. "Cette activité est interdite, dans la mesure où cela revient à rendre une prestation moyennant contrepartie, ce que la loi ne permet pas".

Gnet