Le MI précise les circonstances d’intervention des forces sécuritaires au siège de Nesma

26-04-2019

Suite à la coupure de la diffusion de la chaîne Nesma par la force publique, le ministère de l’Intérieur a rendu public hier soir, jeudi 25 avril, un communiqué, précisant les circonstances de l’opération.

"L’intervention des forces sécuritaires hier jeudi au siège le chaîne privée Nesma s’inscrit dans le cadre du droit accordé par la loi à la HAICA, conformément à l’article 22 du décret-loi n’o 116 de 2011 stipulant le recours à la police judiciaire, pour faire appliquer la décision émise le 15 avril 2019 par la haute autorité, portant sur la saisie des équipements nécessaires de diffusion de ladite chaîne."

Cette opération est intervenue à la demande de la HAICA, datant du 22 avril 2019, ajoute le MI.

"Le rôle des unités sécuritaires s’est limité à la sécurisation de l’opération de saisie et la protection de l’intégrité physique des agents de contrôle, sans aucun affrontement ou agression des journalistes, techniciens ou agents, contrairement à ce qui a été dit", indique-t-il.

Le ministère dit avoir aidé auparavant à l’application de ce type de décision émanant de l’instance au sujet de plusieurs médias audiovisuels, et affirme qu’il se tient à l’abri de toute forme de tiraillements et de surenchères.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun