Le ministère de la Santé conclut à la mort naturelle des six nourrissons de Nabeul

26-06-2019

Le ministère de la Santé atteste de la mort naturelle des bébés du service de néonatologie de l’hôpital régional, Mohamed Tlili, à Nabeul, excluant des liens entre les différents cas.

Dans un communiqué paru hier soir, le ministère confirme que six cas de décès sont survenus audit hôpital, sur trois jours, et précisément entre le 22 et le 24 juin 2019.

Quatre des nourrissons décédés sont des prématurés, nés après six à huit mois de grossesse, sont atteints de retard de croissance, des difficultés de respiration, ce qui leur a causé des complications aigues malgré les soins intensifs que leur a prodigué l’équipe du service en question.

Deux autres nouveau-nés ont été alités audit service dans un cas critique, l’un souffre d’insuffisance cardiaque, et le second de problèmes graves d’immunité.

Le ministère ajoute qu’une équipe médicale multidisciplinaire s’est rendue à l’hôpital en question pour s’enquérir de près des causes de ces décès.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun