Le ministère de l’Energie tire la sonnette d’alarme face au blocage de la production du phosphate en juillet

17-07-2020

Le ministère de l’Energie, des Mines et de la transition énergétique déplore le blocage quasi-total de la production de phosphate pendant le mois de juillet, dans la mesure où elle n’a pas atteint les 36 mille tonnes depuis le début du mois. « L’acheminement du phosphate s’est totalement arrêté par les rails, et d’une manière quasi-complète par camions, suite aux sit-in des demandeurs d’emplois », s’alarme-t-il.

Cette situation a donné lieu à « la baisse des réserves dans les usines du groupe chimique tunisien (GCT) à leur plus bas niveau, ce qui incitera le GCT à arrêter complètement ses unités industrielles, en deux jours », prévient le ministère.

« La situation est devenue tellement critique, au point de l’incapacité du GCT d’assurer les engrais nécessaires au marché local, en vue de se préparer à la prochaine saison agricole, outre la situation financière difficile dans la mesure où il est désormais incapable de payer les salaires de ses employés ainsi que ses clients », ajoute le ministère dans un communiqué rendu public hier soir.

Devant la dégradation de la situation, le ministère met en garde contre « les conséquences de ce blocage, qui portera directement atteinte à la compagnie Phosphate Gafsa et au Groupe chimique, et aux emplois en leur sein. »

Les revendications sociales pertinentes dans la région ne devront pas dissimuler l’urgence au sein de la société, et la nécessité de faire de son sauvetage une priorité absolue, a fortiori face à la crise politique et financière dans le pays, affirme-t-il.

Le même département appelle les partenaires sociaux « à prendre conscience de la gravité de la situation, et promet d’appliquer la loi avec fermeté contre ceux qui provoquent l’arrêt de la production et le transport ».

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Faouzi Mehdi dévoile les phases de la c