Le ministre du Commerce critique la frénésie et rassure sur l’approvisionnement du marché (Vidéo)

13-03-2020

Depuis quelques jours, c’est la panique chez les consommateurs. En effet, avec l’augmentation quotidienne du nombre de personnes touchées par le Coronavirus dans le pays et aux vues de la catastrophe sanitaire qui se passe chez nos voisins européens, les Tunisiens se ruent vers les supermarchés pour faire le plein de provisions. Bilan : des rayons entiers sont dévalisés et l’approvisionnement semble avoir du mal à suivre.

Pourtant, le ministère du Commerce se veut rassurant. Lors d’une conférence de presse organisée ce vendredi à Tunis, le ministre, Mohamed Msilini, assure que « la Tunisie dispose des quantités de nourriture suffisante pour faire face à la crise du Coronavirus ».

Msilini a indiqué que les priorités du ministère du commerce en ce moment sont « l’approvisionnement et le contrôle du marché ». En effet, avec l’affaire COVID-19 et l’arrivée dans quelques semaines du mois de ramadan, les consommateurs commencent à être inquiets d’une éventuelle pénurie alimentaire. A cet égard, le ministère reconnaît avoir remarqué une pression inhabituelle sur certains produits de base qui sont : les pâtes, le couscous, la semoule, la farine, le sucre, l’huile végétale, les tomes en conserve, le lait, l’eau minérale, les détergents et le gel hydroalcoolique.

« La frénésie n’a pas lieu d’être. Cela ne sert à rien de stocker des produits dans vos maisons car le marché sera approvisionné normalement », martèle le ministre. Il a, par ailleurs rappelé, que « cette attitude nuit à tous les Tunisiens et au gouvernement pour faire face à la crise ».

Contrôle renforcé pour certains produits

Mohamed Msilini a assuré qu’un contrôle strict et rigoureux est réalisé sur les produits de première nécessité. Il intervient dans le cadre de la mise en place d’un programme d’urgence pour le contrôle du marché. Ainsi, il a été décidé de mettre l’accent sur les produits subventionnés et les produits médicaux et paramédicaux qui subissent en ce moment une pression de la part du consommateurs (pâtes, semoule, farine, masques, gel, détergents et produits agricoles).

Le marché de gros de Bir El Kasaa à Tunis a subi un contrôle ces derniers jours. Celui-ci approvisionne huit gouvernorats, soit environ 70% de la population du pays. « nous avons constaté un circuit parallèle que le ministère essaye d’enrayer », explique Msilini.

Fruits et Légumes

Suite à un déficit pluviométrique important et la baisse des surfaces agricoles dédiées, le ministère du Commerce a annoncé une baisse de la production de tomates. Celle-ci est estimée à 49.000 tonnes cette saison contre 46.000 tonnes la saison dernière. « Pour le reste il ne devrait pas y avoir de problème », dit le ministre. Il a notamment cité les piments, les oignons, le persil ou encore la coriandre.

La production de fruit connaît elle aussi une baisse, passant de 440.000 tonnes la saison précédente à 362.000 tonnes cette saison pour les agrumes. Vous pourrez profiter des pommes et des dattes qui bénéficient d’une abondance importante cette saison, en attendant l’arrivée prochaine des fraises.

Volaille et viande rouge

En ce qui concerne la volaille, le ministère du commerce a annoncé une production de 11.000 tonnes pour le mois de mars 2020. Une tendance qui restera stable pour les mois à venir. Le prix au kilo a été fixé entre 6,400dt et 7,700dt. Le stock régulateur est de 1612 tonnes. Ainsi, le ministère ne prévoit pas de faire appel à l’importation de volaille.

La production d’œufs est, elle, chiffrée à 150 millions unités au mois de mars 2020 et un stock estimé à 30 millions œufs. Le prix de 4 unité a été plafonné à 900 millimes.

Le ministre du commerce a annoncé que « la Tunisie a un manque structurel au niveau de la production de viande rouge ». Cette situation a contraint le ministère a importer 1000 tonnes de viande réfrigérée pour le premier semestre 2020, dont 400 tonnes qui seront disponibles à partir de la mi-avril en prévision du mois de ramadan. Par ailleurs, de la viande congelée sera également importée en vue de la saison touristique.

Lait

Le ministère annonce une abondance de lait en Tunisie. Le stock est aujourd’hui de 26 millions de litres. Pour ce qui est du lait importé, les autorités compétentes annoncent l’importation de 3 millions de litres.

Produits agro-alimentaires

« Il y a une pression sur les produits de base depuis l’apparition du premier cas de Coronavirus », affirme Mohamed Msilini. En effet, les premières denrées sur lesquelles se sont rués les Tunisiens sont les pâtes, le couscous, la farine et la semoule. A cet égard, Karima Hammami, Directrice Général du Commerce intérieur au sein du ministère, explique qu’il a été demandé aux producteurs d’accélérer leur rythme de production.

Elle indique par ailleurs, que la Tunisie dispose d’un stock de céréales de deux mois, en vue de la confection notamment du pain.

Retrouvez dans la vidéo ci-dessus la déclaration du ministre du commerce, Mohamed Msilini

Wissal Ayadi

Lire aussi

National National National National Tunisie : Faouzi Mehdi dévoile les phases de la c