Le parti des travailleurs dénonce la participation tunisienne au sommet de Varsovie

18-02-2019

Le parti des travailleurs dénonce ce lundi 18 février la participation tunisienne au sommet de Varsovie, sur le Moyen-Orient, tenu les 13 et 14 février, à l’initiative de Donald Trump, dont « le but est, d’abord, de mobiliser les forces en prévision d’une guerre contre l’Iran, et ensuite, de faire passer le deal du siècle pour enterrer la cause palestinienne ».

« Alors que l’autorité palestinienne, l’Algérie, le Liban et certains autres pays arabes, ont choisi de boycotter le sommet, et que le haut-commissaire de l’UE aux affaires étrangères a décidé de ne pas y prendre part, le régime tunisien s’est précipité à y participer aux côtés des régimes du Golfe et du chef du gouvernement de l’entité sioniste, Benyamin Netanyahu », conteste le parti dans un communiqué.

« Le but de ce sommet est encore une fois de redistribuer les cartes dans la région, en substituant d’autres axes de conflit religieux et confessionnels, au principal axe de conflit avec l’entité sioniste, ce qui profite à l’impérialisme sioniste, et est contraire aux aspirations du peuple de la région à la libération, et à l’unité », ajoute-t-il.

Le PT considère le sommet comme « un pas supplémentaire pour imposer la normalisation avec l’ennemi sioniste, et en faire un fait accompli, au mépris des positions des peuples arabes, et au sentiment du peuple palestinien, aux prises avec des campagnes d’extermination et de liquidation de ses droits légitimes ».

Le parti condamne la participation tunisienne à ce sommet, le silence qui l’a entouré, et la considère comme « une atteinte aux sentiments et positions de notre peuple, alignées sur la cause palestinienne et rejetant la normalisation ». Il la considère comme « un moyen d’entraîner notre pays dans un axe hostile, dont le but n’est autre que de servir les intérêts hégémoniques impérialistes américains, et l’entité sioniste dans la région ».

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun