Le pilote aurait fui la Libye, et n’avait aucune intention de nuire à la Tunisie (ministre)

23-07-2019

Le ministre de la Défense nationale, Abdelkarim Zbidi, a déclaré que l’avion militaire qui a atterri hier lundi, dans la matinée, avait à son bord, selon les données préliminaires, une seule personne, en l’occurrence un colonel, appartenant au gouvernement d’union nationale libyen.

Lors d’une audition devant la commission de la sécurité et de la défense, au palais du Bardo, le ministre a indiqué que le pilote était obligé d’atterrir sur une route asphaltée à Médenine, du fait de l’épuisement du Kérosène, et qu’il est actuellement interrogé.

Il aurait fui la Libye de peur d’être pris pour cible, a supposé le ministre, excluant toute intention du pilote libyen d’attenter à la sécurité de la Tunisie.

Le ministre a affirmé que l’avion a fui la base d’al Outia à 70 km des frontières tunisiennes, entre la région côtière et Jbel Lakdhar, âprement disputée entre les deux parties en conflit en Libye depuis des semaines.

L’avion volait à très basse altitude entre 500 et 600 mètres, d’où la difficulté de pouvoir l’intercepter à l’aide des radars, a-t-il souligné.

L’interception de ce type d’appareils qui ont la possibilité de voler à des niveaux très bas, requiert des radars spéciaux que le ministère n’a pu en faire l’acquisition, pour leur coût élevé estimé à 16 millions de dollars, selon ses dires.

L’avion est, à l’heure qu’il est, sécurisé par les forces de l’armée nationale, a-t-il dit.

Le ministre de la Défense nationale qui s’est hier entretenu avec le président de la république, a été reçu à l’Assemblée des représentants du peuple, par son président, Mohamed Ennaceur.

Gnetnews

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun