Les avocats crient en chœur leur colère, dans un rassemblement imposant (Vidéo)

27-09-2019

Code pénal et portrait de Chokri Belaïd à la main, des centaines d’avocats se sont rassemblés ce vendredi 27 septembre devant le Palais de justice à Tunis afin d’observer une journée de colère. Cette initiative a été organisée par l’ordre national des avocats et a été suivie dans les 24 gouvernorats du pays.

Ce sit-in a été décidé en réponse à la grève observée par les juges depuis quelques jours suite à l’incident survenu jeudi dernier. Souvenez-vous, les membres du comité de défense des martyrs Belaïd et Brahmi ont fait irruption dans le bureau du procureur général du tribunal de première instance réclamant l’accélération dans le dossier des deux martyres. S’en est suivi des scènes de violence entre les forces de l’ordres et les avocats.

Les magistrats avaient alors dénoncé des violences émanant des avocats. De son côté, l’ordre national des avocats dément formellement ces accusations affirmant que ce sont eux qui ont été molestés par la police.

Mercredi, la justice a tranché. Ainsi, six avocats ont été appelé à comparaître devant le juge d’instruction. L’ordre national des avocats a rejeté cette convocation s’appuyant sur les articles 46 et 47 du décret-loi relatif à la profession d’avocat. Pour le bâtonnier, Ibrahim Bouderbela « aucune infraction n’a été commise puisque les avocats ont agi dans le cadre de leur travail, vêtus de leur robe ». Il a par ailleurs ajouté que « cette convocation est déplacée » et appelle le procureur général « à revenir sur sa décision ».

Le bâtonnier appelle au dialogue entre les deux parties : juges et avocats afin, dit-il , « de sauver l’appareil judiciaire tunisien ». Il appelle également à une justice indépendante et digne des pays démocratiques.

Ibrahim Bouderbela a, par ailleurs, rappelé le militantisme de longue date des avocats en faveur de l’Etat national, contre le despotisme et pour la démocratie.

Retrouvez ci-dessus, en vidéo, la déclaration du bâtonnier Ibrahim Bouderbela

Wissal Ayadi

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui