Les magistrats reprennent le travail et admettent le droit à la vérité sur les assassinats et « l’appareil secret »

30-09-2019

L’association des magistrats tunisiens appelle ses adhérents à reprendre le travail à compter de ce lundi 30 septembre 2019, dans l’attente de la tenue de son conseil national le samedi 05 octobre pour évaluer cette action.

Le bureau exécutif de l’AMT adresse ses remerciements aux magistrats qui ont observé cette grève et l’ayant fait réussir, face aux nombreux dépassements de certains avocats « restés sans aucune reddition de comptes ».

Le BE de l’AMT réitère, dans un communiqué rendu public dimanche, « le droit de toute personne ayant déposé une plainte au sujet des assassinats (politiques), ou de ce qui est appelé l’appareil secret, voire le droit de l’opinion publique et de l’ensemble des Tunisiens à en prendre connaissance de l’issue, pour leur lien avec la sécurité de la transition démocratique, de l’Etat de droit et des institutions et de la confiance générale dans la magistrature ».

Il se dit conscient que « l’examen de ces affaires à travers des procédures transparentes et saines et dans des délais raisonnables, est de nature à dissiper les doutes et à révéler la vérité sur ces dossiers, soit par la culpabilité soit par l’innocence des suspects parmi les parties politiques ou autres, au nom de l’égalité de tous devant la loi ».

Il affirme que le suivi des dossiers en question ne pourrait se faire à travers l’intrusion dans les bureaux des magistrats, la violence morale et verbale à leur encontre, une démonstration de force des avocats de la défense, et en affaiblissant et humiliant la magistrature, dans la forme la plus horrible d’atteinte à son indépendance, et son inviolabilité ».

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui